[RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:27

Eloi a écrit:Notre histoire se passe par delà les montagnes Piémontaises, sur le flanc d'un mont, situé à mi chemin de Brandizzo et Turin, en 1460. Durant de longues années, la vieil Abran avait veiller sur ce petit bout de montagne, espérant un jour, que le domaine prenne vie. Son vœu avait été exaucé l'année précédent, lorsque les autorités avaient octroyé le domaine à une demoiselle. Les temps étaient en ce temps bien dur, la guerre faisait rage. La nouvelle d'un nouveau propriétaire avait vite fait le tour de la population. Malheureusement, le destin réservait bien des surprises, et ce n'est qu'un an plus tard que le vieil Abran avait eu le plaisir d'organiser l'installation de la demoiselle et sa famille. C'est ainsi, que moi, Eloi, je me retrouvais en Savoie.

Il avait fallu a tous, un temps d'adaptation. Déjà, parce que l'on revenait de l'Armagnac, province ou le temps est clément, ou et la famille avait profiter pleinement des joies de la chaleur solaire. Ils nous avait donc fallu reprendre les habitudes hivernales typique des Sabaudias. La maitresse des lieux avait fait le tour pour s'approprier ce flanc blanc, et faire un peu le tour de la population. Il avait aussi fallu adapté la vie du domaine a la vie de cette famille. Enfin, on l'aura compris, tout changement implique adaptation. Les mois avaient passé, la vie y suivait son cour, le vieil Abran était toujours là. Mais l'avenir réserve toujours des surprises, n'est ce pas?

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:27

aby.de a écrit:Quentin se rappelle encore, comme si c'était hier, son arrivé chez sa soeur Silanie. Au commencement, Quentin habitait avec son père, mais mal à l'aise il disparut, il alla habiter quelques temps en artois dans le petit village d'Azincourt. Mais quelques années plus tard, il comprit qu'il devait retourner vers sa famille et il entendit parler que sa soeur se trouvait en Savoie, alors après quelques jours de préparations, il prit ses affaires et quitta sa belle ville pour partir en Savoie retrouver sa soeur.

Le chemin fit long, mais il n'eut aucun accident. Arrivé en savoie il se renseigna, sur sa famille, puis on lui indiqua qu'une dame de la famille Trévière se trouvait dans le domaine de castiglione et qu'il serait facile de repérer sa maison. Il reprit donc la route , et arriva au domaine de Castiglione. Au début il hésita à frapper à la porte, il avait peur, et stressait beaucoup. Il attendit quelques minutes, puis il se lança, il frappa à la porte. Un homme vint lui ouvrir, et annonça à Quentin que la maitresse des lieux allait arriver. Il attendit toujours en stressant, il se mordillait les lèvres, se craquer les doigts, bougeait etc.

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:27

Silanie a écrit:[rp]La jeune femme avait pour habitude de passer son temps libre à la bibliothèque. C'etait une pièce qu'elle aimait particulièrement, dans laquelle elle avait réunis nombreux ouvrages. Une grande majorité était destiné a un domaine qu'elle affectionnait particulièrement, le militaire, elle n'en avait pas moins oublié d'y faire une diversité. Elle avait pris, lors de son séjour sur le Comté d'Astarac, l'habitude d'y passer de long moment, le regard rivé sur les lignes qui n'en finissent plus. C'etait là qu'on vint la chercher..

Dame, un jeune homme demande à vous voir. Il attends en bas, dans l'entrer. Il semble un peu perdu et anxieux. Souhaitez vous que nous le fassions monter jusqu’à vous?


Elle posa son livre, releva la tête, et sourit.

Non cela ira, je vais descendre. Merci, vous pouvez disposé.

L'homme se retira, et la demoiselle abandonna, avec un peu de regret, sa lecture. Du regret, pas vraiment, mais elle se détachait avec difficulté des récits qu'elle prenait plaisir à lire. Elle ajusta un peu sa mise, avant d'aller a la rencontre du visiteur. Elle tomba un peu des nues lorsqu'elle vit de qui il s'agissait. Inquiète, elle hâte son pas, et vint au devant du jeune homme.

Quentin...mais...mais que fais tu ici? Tu vas bien?

Elle le regardait de la tête au pied, le trouvant pas en grande forme. Anxieux, c'etait le moins a dire. Elle l'invita a entrer et a la suivre dans la grande salle, non loin, puis a prendre place sur une des chaises attenant a la grande table. Et lui porta, toute son attention.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:28

Aby.de a écrit:[rp]Quentin n'attendit pas vraiment longtemps sa soeur que l'homme était allé chercher. Mais en attendant qu'elle vienne, il se recoiffa, et observa l'extérieur du magnifique domaine. Il trouvait ce domaine magnifique. Mais il arrêta d'observer quand il entendit sa soeur arriver. Elle l'invita à entrer et donc il entra dans le magnifique bâtiment. Puis il répondit à sa soeur

Excuse moi de te déranger, mais je crois que je dois vivre au près de ma famille non ? Et euh... Oui je vais plutôt bien .

Il sourit à sa soeur , puis observa l'intérieur du bâtiment, qui était aussi magnifique que l'extérieur. Mais quelques seconde après il baissa les yeux, parce qu'il pensait qu'il dérangeait vraiment.

Je ne te dérange vraiment pas ? Parce que sinon je peux repartir tu sais... [/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:28

Silanie a écrit:[rp]Elle regardait son frère, perplexe. Elle était ravie de voir qu'il se portait plutôt bien, mais où était il passé toute ces années? Leur père savait il qu'il était là? Elle garda un moment le silence, toute a ses réflexions, lorsqu'il la tira de ces dernières.

Non non, tu ne me déranges pas voyons. Père sait il que tu es ici? Et ta mère? Tu peux rester ici si tu le souhaite, mais je serais d'avis de les prévenir.

Elle observait, elle se demandait vraiment d’où il arrivait. Pas d'Astarac, leur père n'aurait jamais tolérer un accoutrement tel que le sien, digne des vagabonds. Elle en savait quelques chose, elle avait put dire adieu a ses frusques de boulangère quand elle l'avait rejoins. Alors qu'il lui répondait, elle réfléchissait.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:28

Silanie a écrit:[rp][Belley, le 13 mars 1460]

Alors qu'elle profitait d'une choppe en compagnie de quelques amis au Grogneur, un nouvel arrivant se présenta. La jeune femme détendue en tout point, se crispa un peu. Après tout, chaque fois qu'elle le voyait, n’était ce pas dispute sur dispute. Inlassablement le même sujet. Mais ce jour là, tout était différent. Il lui demanda si il pouvait la voir en privé, ce qu'elle accepta. Grande erreur que celle ci. Elle avait récemment mit fin a cet inlassable recommencement, lasse de voir ses journées ponctué par de mauvaises choses. Après tout, ne venait elle pas profiter de l'ambiance sympathique de cette taverne pour justement se détendre? Elle l'avait donc suivit, et regretta bien rapidement. L'homme l'accusa, d'un mensonge grossier, lui demandant réparation. La blondine en avait que faire. Aprés tout, c'était lui qui avait mis cette femme entre eux. C'etait lui qui avait pourris leur histoire pour cette blonde. Et c'etait lui qui venait ce jour réclamer réparation car cette femme, trainée aux yeux de la Trévière, avait menti. Le blondine n'entendait pas de voir sa journée gâchée. Elle en avait plus que marre, et l'avait envoyer sur les roses. C'est alors que tout avait dérapé. Lorsque tout fut fini, la jeune femme rentra s'enfermer en son domaine, meurtrie. Ordonna qu'on ne la dérange sous aucun prétexte. C'etait sous l’œil inquiet de son entourage qu'elle avançait en boitillant vers ses appartements et s'y enferma. On put l'entendre pleurer a travers la porte, et l’inquiétude fut plus que grandissante en la maison Castiglione. Que faire? Le mot couru rapidement dans la demeure, que la Trévière était rentrer, en piteux état, et qu'elle s’était enfermé dans ses appartements.

On avait attendu un signe de sa part, la journée avait filer, mais la demoiselle n'etait pas sortie. Pire encore, elle avait refuser de voir ses enfants, elle qui les chérissait tant. L'heure était grave. Jamais on ne l'avait vu ainsi. Tard dans la soirée, elle avait sonner, et ce fut Louisa, une des servantes attitrées aux enfants, qui eu le courage de s'y rendre. Elle était entrée discrètement, l'attitude de la maitresse des lieux l'ayant fort déstabilisée. Les rideaux étaient tiré a moitié, ne laissant qu'une légère vu sur les jardins. Prés de ceux ci, la Dame était installer dans un fauteuil, le regard dans le vague, le visage rongé par les larmes. Louisa se fit savoir, d'un petit raclement de gorge, mais ce n'eut aucun effet visible sur la Trévière, qui restait de marbre dans son fauteuil. Le silence était pesant, l'atmosphère qui y régnait était pesante, et la jeune Louisa attendit en silence qu'on lui ordonna. C'est alors que d'une voix enrouée, d'un ton sans vit, que l'ordre arriva.

Que le domaine soit mis sous bonne garde, et que quiconque se rends ici soit reconduit dehors. Que mes enfants ne manque de rien. Si ils demandent ou je suis, dite leur que je travail. Qu'a partir de l'instant ou vous sortez de cette pièce, que personne n'y entre, jusqu’à nouvel ordre.

La Trévière était froide, on sentait en elle le bouillonnement et la meurtrissure qui l'a rongeait. Elle tourna que les yeux vers la domestique, avec sévérité, lui faisant comprendre de débarrasser le plancher. Ce qu'elle fit sans demander son reste. La Trévière se retrouva ainsi seule, dans son fauteuil, regardant dans le vague, cette vitre donnant sur la nuit tombante.

De son coté, Louisa n'avait manqué aucun détail. On savait que la maitresse boitait, ce qui n'indiquait rien de bon a son état. Mais on avait pas vu le reste. Elle s'empressa d'aller voir Eloi, le serviteur le plus proche de la Trévière, son confident, et ne lui épargna aucun détail.

Ma Dame va vraiment mal Eloi. Elle est comme un fantôme dans ses appartements. Elle si douce et généreuse, la voilà fantomatique et froide. On dit qu'elle est rentrée en boitant, mais pas du petit boitillement. D’après le chef du Corps de Garde, on pouvait voir qu'elle avait une sérieuse gêne dans sa marche. Puis là, je viens de me rendre a son chevet, sa robe est taché de sang venant de son cou. Eloi, faites donc quelques chose, il y a du mauvais la dessous.

Eloi ne pouvait que la croire, Louisa n’était pas du genre a mentir, et son inquiétude semblait plus que réel. Il la remercia, et s'en alla quérir un aide, n'importe laquelle. Du sang sur son col, venant de son cou, la Dame allait mal. Eloi ne chercha pas bien longtemps, il savait qu'elle refuserait sa présence, mais il ne pouvait pas, ne rien faire. Il fit donc prévenir le Farnese.
[/rp]

[hrp]Edit pour cohérence de la suite.[/hrp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:29

Caesar a écrit:[rp]La sueur recouvrait le corps du jeune italien. Ses jambes prenaient les appuis d'un taureau. Sa main serrait fermement le pommeau de son épée à une main. Face à lui, Micheletto, son homme de main hérité de ses jeunes années à Rome. Depuis qu'il n'était plus maire, Cesare passait son temps à affiner sa lame avec l'aide de son seul compagnon. Ses affaires allaient très vite être modifiées vu qu'il avait été nommé Intendant des terres de Selvage. Cesare voyait là l'opportunité de prouver à son nouveau Seigneur et au ban sa valeur, si toutefois ne l'avait-il pas déjà fait.

Un coup paré sur la droite, esquive sur la gauche, roulé boulé, attaque frontale, repoussée par la force colossale de Micheletto qui fonce droit devant en contre attaque, esquive de la masse par un tournoiement agile puis d'un geste vif, une légère entaille dans le dos de son adversaire. Cesare menait ce duel comme un chef d'orchestre, et bien qu'il fusse son maître, Micheletto se sentait terriblement frustré d'être mené sur le terrain des armes. Et plus il était frustré, plus il s'enervait, plus il s'enervait, plus il perdait le contrôle. C'était lors de leurs entrainement que Cesare le lui démontrait. Il semblait que lui parler ne permettait pas de le faire réagir. Mais lui faire subir une défaite de la part d'un être bien plus jeune que lui constituait une humiliation suffisante pour le faire réfléchir à ce qu'il lui manquait.

Alors qu'un page arriva, Michelleto continuait de fondre sur Cesare qui continuait d'esquiver ou contrer ses assauts tout en parlant.

Que puis-je pour vous?

Bonjour Sire. Je viens vous dire que Dame Silanie est souffrante.

Cesare perdit alors une seconde d'innattention, seconde qui permit à Micheletto d'engager sa lame dans l'épaule gauche du Farnese qui réagit immédiatement en inclinant son corps sur le coté lui permettant d'armer un coup de pommeau qu'il asséna sur la nuque de Micheletto encore en élan .


Quelques temps plus tard, Cesare se trouvait à Castiglione. Il n'avait pris le temps ni de se changer, ni de panser la blessure superficielle de son épaule. Le page n'avait su lui dire ce qu'avait Silanie, il n'avait fait que répéter ce qu'on lui avait demandé de dire.

Menez moi à Silanie! Immédiatement!


[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:29

Aby.de a écrit:[rp]Quentin se trouvait dans une autre taverne avec des autres personnes entrain de boire comme bien souvent. Mais il se sentit assez mal, surement toutes les bières qu'il avait ingurgité , donc il rentra chez lui, enfin chez sa soeur. En arrivant devant chez lui, il entra discrètement dans la maison pour pouvoir aller se coucher directement sans croiser Eloi. Mais malheureusement, Quentin est quelqu'un de très maladroit il cassa sans sans le vouloir un vase. Eloi entendit et vint parler à Quentin et lui raconta l'état grave de sa soeur. Il courut donc la voir. Malheureusement elle voulait que personne n'entre. Et donc, il lui parla tout de même, mais derrière sa porte.

Qu'est ce qui t'es arrivée ? Sil tu vas bien ?[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:30

Silanie a écrit:[rp]Eloi avait a plusieurs reprises tenter d'obtenir une réponse de sa maitresse. Mais seul le silence se faisait entendre. Il s’inquiétait vraiment. Le mot avait vite filer, que deja le frère arrivait lui aussi devant la porte des appartements de la demoiselle.

A l’intérieur, la jeune femme les entendait. Elle était consciente de leur présence. Mais elle restait dans son mutisme, enfoncé dans son fauteuil qui lui devenait de plus en plus inconfortable. Sa hanche la meurtrissait, sa cuisse aussi. La douleur était lancinante. Mais quelle douleur? Celle d'avoir vu un homme qu'elle savait non violent avec les femmes la malmené? Celle du choc alors qu'elle chutait sur la chaise ou il l'avait jeter? Celle d'avoir subit cette violence pour les beaux yeux de deux menteur?

La jeune femme était immobile. Elle bouillonnait. Elle bouillonnait de haine, d'envie de vengeance, de douleur, de peine. Il était certain qu'ils n'emporteraient pas sur le paradis solaire leur mensonges. Elle ne saurait non plus pardonner a cet homme, de l'avoir ainsi malmenée. Elle ruminait, mais elle était surtout peinée. Peinée qu'il ai choisi de les croire. Des larmes perlèrent, mi rage mi peine. Et l'ont se faisait toujours entendre de l'autre coté de sa porte. Ne comprenaient ils donc pas que ne dérangez sous aucun prétexte, ça veut dire ne pas déranger! Elle ne soupira même pas, et sa hanche la meurtrissait au contact de ce fauteuil.

De son coté, le mot couru rapidement que le Farnese était arrivé.Eloi laissa donc Quentin devant la porte de la Dame et s'en alla à la rencontre de ce dernier. Alors qu'il arrivait à lui, l'homme demandait d'être mené a la Trévière. Eloi, passant outre la tenu du sir, l'invita à le suivre. tout en marchant avec lui, il lui expliqua.

Cela fait des heures Messire qu'elle est enfermée et refuse de répondre. Il semble qu'elle est vraiment mal en point, Louisa a constater des traces de blessures. Je n'ose pas entrer, elle a ordonné d’être en paix.

Arrivé devant la porte, il s'effaça pour laisser le Farnese. Peut être lui oserait il ouvrir la porte. Peut être lui oserait passer outre les ordres. Eloi n'en avait pas le cœur. Il fit signe que la porte n’était pas verrouiller, mais on pouvait voir que cette situation ne le mettait pas à l'aise.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:30

Caesar a écrit:[rp]Cesare marchait dans les couloirs du château accompagné d'Eloi qui lui expliquait la situation. Il était bien gentil, mais cela ne disait pas à Cesare ce qui s'était passé. Lorsqu'ils arrivèrent devant la porte, il lui fit signe que la porte n'était pas verrouillée.
Avant de passer devant lui pour ouvrir la porte, il lui demanda:

Un médecin est-il venu?

Non Monsieur.


Allez donc en trouver un je vous prie. Et de toute urgence. Tout va bien se passer Quentin.

Cesare avait parlé d'un ton calme et posé qui inspirait la confiance. Il savait ce qu'il faisait. Aussi Eloi s'inclina et Cesare ouvrit la porte après avoir accordé un bref sourire à son beau frère.
Il la referma bien derrière lui et se dirigea vers Silanie assise dans son fauteuil.
Il s'arrêta au milieu de la pièce et la jaugea pendant quelques secondes avant de parler enfin.

"Bonjour. Tu es tombée du lit?"


Il savait que l'humour n'était peut être pas le meilleur allié en cet instant, mais peut être que ça l'aiderait un peu. Il ne put alors s'empêcher de lui sourire en voyant sa pauvre fiancée dans un tel état.

"Je crains qu'il ne faudra attendre un peu pour le mariage. Je ne voudrais pas qu'on croit que j'épouse la bête de Notre Dame de Paris."

Cesare rit alors doucement essayant de voir si ça l'amuse, et s'approcha vers elle. Il prit sa main et la regarda dans les yeux d'un air plus sérieux, limite inquiétant.

"Dis moi qui t'a fait ça."

[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:30

Silanie a écrit:[rp]La jeune femme ne tourna pas la tête, alors qu'on entrait dans la pièce. Elle avait perçut sa voix, bien qu'elle lui semblait lointaine, plongée dans ses noires pensées. Elle l'entendit approché, mais ne broncha pas. Elle gardait le regard rivé dans le vide. Eloi de son coté parti en quête d'un médicastre. Cesare se tenait non loin d'elle, elle sentait son regard posé sur elle. Dieu ce qu'elle avait honte en cet instant, qu'il l'a voit ainsi. Elle qui se voulait forte, se trouvait là, meurtrie sous son regard. Il tenta l'humour, mais cela ne la fit guère réagir. Pire, ça ajoutait a sa rage intérieur. Il s'approcha de nouveau, se posant face à elle. Elle frissonna alors qu'il prenait sa main. Elle aimait son contact, elle aimait sa présence, mais en cet instant, sa honte était telle, qu'elle eu l'envie soudaine de pleurer. Il la regardait et elle lui concéda enfin un regard, empli de détresse, de douleur, de haine. Elle vit son inquiétude, et s'en voulu d'autant plus.

Dis moi qui t'a fait ça.

Elle le regarda longuement. Lui dire, était ce bien ou pas? Elle savait déjà ce qu'il en serait. La colère, elle la sentait déjà venir alors qu'il était prés d'elle, inquiet. Mais elle savait aussi qu'il ne l'a lâcherait pas facilement. Après tout, n'était ce pas ce qu'elle aimait chez lui? Qu'il lui tienne tête. Qu'il l'a ferait capituler, la ferait parler. Résister? Cela valait il la peine? La jeune femme était aux prises avec elle même, entre l'envie de ne rien lui dire, et de l'affronter avec une capitulation au final, ou capituler tout de suite, et leur épargner un affrontement. Affrontement qu'elle n'avait pas la force d'assumer pour l'heure. Elle baissa les yeux, et souffla doucement, le nom de l'auteur.

Xénor...grace a Shem et Nieder...


Elle n'osa plus levé les yeux. Admettre qu'il l'avait malmené était chose difficile pour elle. N'avait il pas été son ami durant des années, ne s’étaient il pas aimé. La jeune femme avait vu tout ça s’effriter peu a peu avec pour résultat sa meurtrissure actuelle. Elle serra doucement la main de son fiancé, y cherchant un réconfort, une force. Espérant qu'il garderait son calme aussi. Elle le regarda à nouveau, l'envie de prendre réconfort dans ses bras était forte, mais sa hanche lui faisait si mal la retenait et aussi la crainte d'enfreindre la bienséance.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:30

Caesar a écrit:[rp]Alors qu'il lui tenait la main, Cesare se sentit satisfait de voir à quel point Silanie lui faisait confiance et ne lui resistait plus sachant pertinemment qu'il obtiendrait d'elle des avoeux de toute manière. Il posa sur elle un regard de réconfort une fois qu'elle eut donné des noms. Cesare bouillait intérieurement et avait des désirs de meurtre, mais il n'en montrait rien. Ce Xenor lui avait toujours inspiré cette violence animale, violence qu'il avait désormais abattue sur sa promise. Cesare se promit que ce crime ne resterait pas impuni et pria Dieu très fort de lui donner la force de ne pas quitter le château precipitemment pour aller lui couper les membres et le laisser agoniser comme un ver, la place qu'il mérite... il pria intérieurement d'avoir la force de donner le soutien nécessaire à Sil. Pour l'heure, il ne lui poserait pas de questions supplémentaires la sentant trop fragile, et tandis qu'il l'attirait dans ses bras pour la serrer contre lui, son esprit vagabondait dans les différentes voies à suivre pour accomplir cette Vendetta, pour rendre Justice.

Un baiser posé sur son front, il se releva, un autre sur sa main, un regard, puis trois coups portés à la porte de la chambre...
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:31

Aurestalyne a écrit:La jeune femme déambulait dans les rues de Belley, comme à son habitude, en uniforme militaire en ce jour puisqu'elle était de garde. Elle veillait donc à la sécurité de la ville et n'était certainement pas la seule. La journée se voulait douce et calme, le printemps arriverait bientôt et la chaleur de l'été se pointerait. Elle avait bien hâte à la saison estivale. Que dire! Les belleysans seraient probablement plus enclins à envahir les rues et le marché. Le froid maintenant timide de l'hiver les faisait se tenir en la chaleurs de leurs maisonnées et c'était bien normal. Cela faisait maintenant trois mois qu'elle était à Belley. Elle n'avait toujours pas regretter son choix. Elle s'était fait des amis et avait acquis des responsabilités. Elle ne s'en plaignait pas! Elle aimait sa carrière dans l'armée, bien qu'elle ne soit pas explosive ou facilement remarquée, elle faisait son travail avec coeur et ne rechignait pas pour aider sa ville qui l'avait tant et si bien accueillit. Elle ne faisait pas que parcourir les remparts en ce jours, elle avait choisi aussi de parcourir quelques rues et de jeter un oeil aux tavernes pour s'assurer que tout se passe bien. Certains belleysans sortaient en petits groupes pour se diriger vers la mine ou encore vers les champs ou le marché. La neige fondait tranquillement et peut-être, oui peut-être que la ville s'éveillait enfin.

Alors qu'elle voulut tourner le coin pour se diriger vers le rempart le plus près. Aurestalyne vit un homme qui s'arrêtait à chaque passant. Il semblait un brin énervé et même désespérer aux réponses négatives qu'il essuyait d'un grand nombre de personnes. En fronçant les sourcils, elle s'approcha lentement de lui et ce ne fut pas très long qu'il se dirigea vers elle. Elle s'arrêta prête à l'écouter attentivement.

Bonjour Dame, je cherche un médicastre pour ma suzeraine! Sauriez-vous où pourrais-je en trouver un?

La jeune blonde arqua un sourcil en posant une main sur le pommeau de l'épée qui lui battait la hanche. Quelqu'un avait-il besoin de son aide? Elle tenta de sourire de façon réconfortante pour ne pas effrayer le pauvre hère.

Oui messire, je suis infirmière pour l'armée Savoyarde, peut-être puis-je vous aider? Qui est donc votre suzeraine et où se trouve-t-elle?

L'homme parut alors soulagé et il répondit très rapidement:

C'est Dame Silanie de Trévière, elle est actuellement chez elle à Castiglionne. Elle est souffrante!

-Dame...? Sili? Je la connais très bien! Je vous suis! Vous n'avez qu'à me mener à elle.

Puis sans rien ajouter de plus elle suivit rapidement l'homme sans plus se préoccuper du reste. La dame étant elle aussi un soldat, c'était son devoir d'infirmière de l'Ost qui l'exigeait.

**********************

Au château de Castiglionne, la jeune femme arriva avec le serviteur, elle fut rapidement conduite à la chambre de son amie et une fois devant elle prit une inspiration et toqua trois petit coup à la porte avant d'annoncer:

Silanie, c'est Aurestalyne, on m'a prévenu que tu avais besoin d'un médicastre. À la place, c'est une infirmière de l'Ost et une amie qui te réponds, puis-je entrer?

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:31

Silanie a écrit:[rp]Il la tira contre lui, elle se laissa faire, se blottissant comme elle peut contre lui. Sa hanche se fit de nouveau sentir, lui tirant une légère grimace. Elle y prit réconfort, mais sentait sa colère. Elle le sentait tendu, même s'il lui montrait le calme. Elle s'attendait a ce qu'il s'en aille, mais il l'avait pris contre lui. Elle lui en était reconnaissante. Il lui déposa un baiser sur le front, elle ferma les yeux, laissant un très léger sourire apparaitre. Premier sourire, alors qu'elle bouillonnait de l’intérieur.

Trois coups se firent entendre, elle le regarda, interrogative. Elle tourna la tête légèrement vers la porte, alors que la voie d'Aurestalyne se faisait entendre. Elle ne manquait pas d'être surprise. Elle regarda de nouveau Cesare, comprenant. Il en était l'auteur. Elle le remercia intérieurement, elle n'aurait pas osée le faire elle même. Elle s'enfonça de nouveau dans le fauteuil, y retrouvant un semblant de confort, tout relatif qu'il soit.

Entre Aures...

Elle était gênée malgré tout. Aures était une amie, une excellente infirmière, mais aussi un soldat. Elle même en était un, et en cet instant, elle avait honte de n'avoir pas sut se défendre. De s'être laissez ainsi malmenée, de n'avoir trouver pour seule défense, celle de s'entailler elle même le cou, dans l'espoir qu'il recule, de lui faire mal, de lui faire comprendre qu'en cet instant, elle préférait cent fois perdre la vie que de le revoir. L'entaille était légère, mais le sang qui en avait coulé avait eu l'effet escompté. Il avait reculé, il avait repris une distance, il avait fini par s'en aller. Elle savait qu'elle n'aurait pas dut retourné sa dague contre elle, qu'elle n'aurait pas dut hésitez, alors qu'il s'avançait vers elle, pendant qu'elle le tenait en joue, qu'elle n'aurait pas dut faiblir, et faire le geste qu'elle avait fait. Mais elle n'avait pas eu le cœur de lui donner le trépas, trépas qu'il menaçait d'avoir si elle sortait de sa vie. Non, elle n'en avait pas eu le cœur, il venait de lui faire mal, de l'atteindre, elle préférait le voir vivre avec l'image d'une dague découpant doucement la peau de son propre cou, entaille qu'elle préférait à lui. Sil regardait toujours Cesare, portant une main sur son cou, invitant Aures a les rejoindre.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:31

Aurestalyne a écrit:La jeune femme s'était tue. Elle attendait toujours patiemment de l'autre côté de la porte en espérant que ses paroles aient eu assez de porter pour que Silanie la laisse entrer, bien qu'elle semblait s'être enfermée chez elle. Heureusement pour la jeune blondinette, elle trainait toujours une sacoche sur elle avait quelques effets provenant de l'infirmerie. Aurestalyne avait toujours préféré de loin être prête plutôt que de se faire prendre au dépourvu. Elle ne bougea pas d'un poil jusqu'à ce que la voix de son amie lui parvienne finalement.

Entre Aures...

Elle n'eut pas besoin de plus pour tourner la poignée elle-même et entrer dans la pièce. Elle du admettre que cette pièce était toutefois impressionnante en elle-même. La gueuse n'avait jamais mis les pieds sur un fief nobliaire avant. Mais cela ne la préoccupa que très peu. Elle vit de suite la jeune femme dans un fauteuil en compagnie de Ceasar, l'ancien maire de Belley. Elle eut un sourire réconfortant, qui disparut peu à peu en voyant que cette dernière se tenait le cou et qu'elle était placée un peu de travers. Arrivée à sa hauteur, elle fronça les sourcils tout en l'examinant sommairement.

- Bon sang, que c'est-il passé? On m'a simplement prévenu que tu n'allais pas bien, mais maintenant je comprends parfaitement pourquoi! Depuis quand portes-tu ces blessures? Où as-tu mal précisément?

Pendant que sa soeur d'armes lui répondait, elle prit sa sacoche et rapidement commença à sortir pommade, bandages et autres. Pas question de la laisser comme ça.

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:32

Caesar a écrit:[rp]Cesare inclina la tête lorsque l'infirmière entra. Alors qu'elle s'activa à sortir son matériel, le jeune Farnese l'interrompit en attrapant son bras.

Ne la soignez pas tout de suite.


Cesare alla chercher une plume et du vélin avant de le tendre à Aurestalyne.

J'aimerai que vous fassiez quelque chose pour Silanie avant cela. Prenez ce vélin et cette plume et faites une liste précise de chacune de ses blessures. La nature, la taille, la localisation sur le corps, et l'hypothèse par laquelle la blessure a été portée. Sa santé est evidemment essentielle. Mais ses jours ne sont pas en danger et nous pouvons nous permettre de faire cette liste que je vous demanderai de signer ensuite en toute professionalité pour prouver la bonne foi de la victime, et rendre justice contre son agresseur, avant de bien sur la soigner. Je vous en serai gré.

Cesare la regarda alors de ses yeux bruns attendant une quelconque réaction.
[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:32

Aurestalyne a écrit: La jeune femme arrêta son geste. Ou plutôt l'ancien maire l'arrêta net. Elle l'observa un instant et en déposant les derniers objets sur le sol, elle attrapa le vélin et la plume elle commença son message de cette façon.

Nous, Aurestalyne, Soldat-infirmier de l'Ost Savoyard pour la garnison de Belley, avons constaté sur la personne de Silanie de Trévière, Dame de Castiglionne et Soldat d'élite de l'Ost Savoyard pour la garnison de Belley, les blessures suivantes à ces endroits:


Elle déposa alors le tout et s'approcha doucement de son amie. Elle n'avait sans doute pas envie de se faire examiner de la sorte, mais elle n'avait pas le choix. La vie de la jeune femme n'était pas en danger c'était bien vrai, mais si c'était quelqu'un qui s'en était pris à elle, justice devait être rendue, et elle devait faire un rapport en tant que soldat-Infirmier, elle ne pouvait pas faire autrement. Elle attrapa doucement la main de Silanie et l'incita à lui montré son cou. Elle vit une entaille à la gorge, elle nota la nature, la longueur et la profondeur de cette marque, mais n'expliqua pas sa nature, elle le ferait plus tard. Elle aida ensuite son amie à se déplacer un peu.

- Je sais que c'est loin d'être agréable Sili, mais faut vraiment que je regarde ta hanche et ta jambe.

Doucement elle parvint à voir la hanche qui n'était pas enflée, elle ne présentait aucune lacération, cependant elle était couverte d'échymoses en tout genre. Elle nota le nombre et les endroits sur la hanches ainsi que leur grosseur. Elle ajouta à cela comme explication que cela était probablement provoqué à une chute plutôt violente. Elle continua par la jambe qui présentait aussi quelques contusions, et qui était légèrement enflée. Elle nota le tout fidèlement. Mettant en hypothèse que la chute s'était terminée sur un objet plutôt solide sans être tranchant, puisqu'aucune trace d'erraflure.

- Je sais que la suite ne t'enchanteras pas, mais pour faire une liste qui se veut le plus réaliste possible, il va falloir que je vois si tu es capable de bouger correctement sans avoir recours à la canne. Je ne te demanderai pas de bouger ou de te lever, je vais bouger ta jambe moi-même. Je veux que tu me dise comment tu évalue ta douleurs. Entre passable, moyennement passable, insupportable. Je noterai tout après. Courage. Tu me dis quand tu es prête.

Elle s'agenouilla au sol et prit doucement le pied de sa soeur d'arme sans le bouger. Elle attendit que celle-ci lui dise lorsqu'elle serait prête.

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Silanie le Lun 26 Mar - 10:32

Caesar a écrit:[rp]L'infirmière se saisit du nécessaire à écrire et commença directement à rédiger l'introduction. Cesare lui sourit faiblement avant de la remercier d'un geste de la tête. Il jeta un regard vers Silanie accompagné d'un sourire avant de se diriger vers la porte pour laisser la medicastre à son ouvrage...[/rp]

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP]Un jour - Une histoire, les De Trévière (savoie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum