RP epistolaire avec thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP epistolaire avec thomas

Message par Silanie le Lun 16 Juin - 0:01

Thomas_Sauveur. a écrit:


    « Le destinataire d'une lettre a toujours un énorme avantage sur l'expéditeur. Il peut la lire et la détruire en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire. »
        de Groucho Marx






      De Nous, Thomas Sauveur de Talleyrand-Cheroy, Duc Impérial de Ratibor, Vicomte de Bainville-aux-mirroirs, Seigneur de Moncaleri, dict Le Secret
      A vous, Silanie Le Verdier, Vicomtesse de Domremy-la-Canne, Dame Banneret de Castiglione Torinese, Dame de Livorno Ferraris, dicte La Versatile




        Salutations,


      Vous êtes Aristotélicienne n'est-ce pas, personnes ne vous à jamais appris que le suicide était contre la religion. Allons nous savons que vous êtes laide, plutôt grasse et pas vraiment gâtée par la nature, mais de là à vous sacrifier pour nous assurer quelques écus. Soyez raisonnable, qui nous rappellera que la beauté et un cadeau après ça . Nous priverons notre épouse de quelques écus afin de payer la défense. Prenez cela comme un cadeau pour toutes les notes d'humour que le Très-Haut à fait sur vous.

      Nous avons encore des nouvelles pour vous et figurez-vous que vous écrire ne nous chantante guère, pour tout vous dire nous avons autre chose à foutre, mais soit, nous sommes plutôt amusé de vos courriers et puis c'est pour la Lorraine alors, écrivons.

      Apprenez que nos questions ont obtenus réponses, une note du Duc que nous vous copions : '' Je suis certain que vous allez vous plaindre (Thomas Sauveur / Sarah Elisabeth et quelques autres sûrement) : cela ne m'intéresse pas, abstenez-vous car je ne répondrai que à des commentaires constructifs et non à des plaintes en permanence, car j'en ai vraiment ras-le-bol de perdre mon temps à justifier tout ce qui se passe sous prétexte que c'est illégal, c'est pas bien, c'est contraire à vos idées bla bla : vous me faites perdre mon temps.''

      Voyez, vous avez même des point communs avec un rat, comme quoi votre personnalité toutes entières et à revoir. Nous avons tout de même demandé s'il comptait corrigé ses pseudo vote en laissant un membre de la Noblesse et du Conseil Ducal voter deux fois, mais voyez-vous visiblement avec le comportement déjà peu adapté dont il fait preuve en privé, nous doutons qu'il soit capable d'accepter une défaite. Il nous semble que quand vous aviez la couronne vous étiez moins sotte, sotte oui, mais quand même moins. Peut-être avez-vous également des questions à poser, tant qu'as faire autant que nous soyons également votre voix de crécerelle mourante et déplumée. Servez à quelques choses pour une fois, défendre l’intérêt du Royaume devant aussi sot que vous doit être aisé pour vous, nous nous devons nous mettre à son niveau et c'est épuisant.

      Nous ravis que vous ayez trouvé fiancé, soit que celui-ci soit le porc le plus gros et le plus gras est une vision particulière de la façon font vous procrée, mais une femme comme vous n'as guère besoin d'enfants pour continuer sa dynastie. Votre éradication complète et un bien fait pour l'Empire et vous semblez l'avoir compris, Félicitations.

      Quant à notre démission honteuse dite-vous, regardez-vous dans un miroir et repensez à toutes les vacheries que vous avez sorti au seul Conseil Ducal qui vous soutenait. Les coup de poignard dans le dos, chère ''amie'' nous n'en sommes pas amoureux, de vous non plus ceci étant dit.


        Thomas Sauveur.


          Fait à Bainville-aux-mirroirs, Duché de Lorraine, Le 16 Juin 1462
      .





_________________

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP epistolaire avec thomas

Message par Silanie le Lun 16 Juin - 8:02

A Vous, Thomas Sauveur de Talleyrand-Cheroy, Duc Impérial de Ratibor, Vicomte de Bainville-aux-mirroirs, Seigneur de Moncaleri, dict Le Secret
De Nous, Silanie Le Verdier, Vicomtesse de Domremy-la-Canne, Dame Banneret de Castiglione Torinese, Dame de Livorno Ferraris, dicte La Versatile


Salutations,

Il n'a point été utile de nous l'enseigner, mais nous pouvons aisément comprendre, au vu de votre laideur - pardonnez la faible du terme employé, je crains que nos ancêtres n'aient point eu la capacité linguistique de définir votre personne - qu'il ait été jugé nécessaire de vous inculquer ce que vous risquiez si vous osiez vous laisser aller à de telles choses. Pourtant, le manche que vous portez dans le fondement aurait eu plaisir de connaître les chaleurs du Sans Nom. Qu'Aristote, dans sa grande mansuétude, soit loué de vous donner tant de pitié.

Ainsi le Duc souhaite faire taire sa noblesse? Pense-t-il qu'en muselant ses opposants, Sa Majesté l'Empereur lui sera plus attentif? Ce n'est pas en empêchant la noblesse de voter, ni en l'empêchant de s'exprimer qu'il y arrivera. Au contraire. Les propos que vous portez à ma connaissance prouve clairement que le Duc agit seul. N'a-t-il point dit que c'est lui qui songeait depuis un moment à ce projet? Dans son cirque, Ersinn n'a prouvé qu'une seule chose au reste du monde, qu'il n'est rien, qu'il ne sera rien et que rien c'est déjà beaucoup.

Des questions. Possible. Nous serions bien curieuse de savoir ce qu'il pense de la possible guerre qu'il est en train d'ouvrir avec l'Empire? Pense t-il qu'il aura assez de soutiens pour ne pas se voir débouter de son trône? Que ceux qu'il contraint au silence resteront sans rien faire? Il revendique que le Royaume agit en abus de pouvoir, mais son comportement envers la noblesse, envers le peuple tenu à l'écart, est un abus de pouvoir. Un pouvoir qui par ailleurs, il n'a pas. Aussi mauvais que vous avez sût l'être, vous savez comme moi que le Duc n'a pas l'autorité nécessaire pour faire taire sa noblesse. Une noblesse qui lui jure Consilium pour le bien du Duché. Un Consilium qui n'implique aucunement le devoir stricte d'obéir aux volontés du Duc, de lui apporter uniquement des avis favorables. Se rend-il compte qu'il brise ainsi, très certainement, les serments qu'il donne? Se rend il compte que son idiotie fera souffrir le peuple lorrain? Qui n'a rien demandé.

Que dire à un enfant gâté qui fait sa crise? Il n'écoutera rien, il le dit lui-même. Le truquage des votes de la Chambre des Nobles, l'ordre donnés aux nobles opposants de se taire, ce n'est là que de la provocation. Il se moque de l'Empereur. Avez-vous lu sa dernière annonce? Il s'y mélange ses pinceaux pour essayer de garder le nez hors de l'eau. Qu'il se noie, mais qu'il le fasse seul. Le peuple n'a point besoin de cela. Par ailleurs, je tiens tout de même à vous remercier de reconnaître que, peu importe ce que vous pensez, nous ne sommes point de l'acabit de ce Rien. Nous nous serions vexée.

Pour finir, nous craignons de devoir vous décevoir -encore une fois? - mais notre descendance est déjà assurée et croyez bien qu'elle saura encore s'agrandir. Contrairement à vous, nous n'avons point eu le besoin d'adopter pour nous octroyer la joie d'être parent.

Concernant votre démission, nous ne l'avons jamais comprise. L'arrivée de Liz au conseil fut une catastrophe. Tout fut bon pour mettre en mal ce qui allait, même votre travail. Vous m'aviez fait part de vos difficultés à trouver des contrats pour débarrasser l'inventaire ducale de ces produits acheter inutilement par nos prédécesseurs. Nous avons passé la totalité du temps que vous avez siégé au conseil à vous défendre. Nous pouvons comprendre votre incapacité à noter ce fait, vous avez refusé à plusieurs reprises que nous prenions des mesures plus strictes envers Marjolainne, avec ses erreurs qui ont coûté cher au duché depuis des mois et son comportement de truie beuglante qui ne sait se faire connaitre que par le mépris qui nourrit son aigreur, pour vous alliés avec elle dans vos envies de couronne. Nous avions cru découvrir en vous un conseiller idéal, vous n'avez été qu'une défection et m'avez fait perdre de l'énergie pour rien. Pour la Lorraine, nous penchons notre encre sur ce vélin à votre attention, mais nous restons surprise de votre souci à son égard.

Depuis bientôt deux ans que nous côtoyons la politique lorraine, Ersinn et sa bande prône une politique tirant le duché par le bas. Aujourd'hui il y est arrivé, elle a désormais pris les meilleurs pioche pour creuser son trou plus encore. Nous sommes surprise que vous vous y opposiez, de souvenir, vous vous entendiez à merveilles avec eux.

A Grandson, le 16 Juin 1462

Silanie Le Verdier,


Vicomtesse de Domremy_la-Canne,
Dame de Castiglione Torinese,
Dame de Livorno Ferraris.

~~~~~~~~~~~~
avatar
Silanie
Admin

Féminin Messages : 1023
Date d'inscription : 26/04/2010
Localisation : Bourg / Savoie

Voir le profil de l'utilisateur http://domainecastiglione.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum